Assez, AC, stop !!! Réveil obligatoire !!!

Publié le par section socialiste de Tarbes

AuxDSC02100__Medium_ divers titres des médias et des mobilisations, vous n'êtes pas sans savoir que le monde de l'éducation se mobilise pour tenter d'infléchir la politique rigoriste du gouvernement Sarkozy.

 

Vous connaissez les enjeux dans notre département des Hautes Pyrénées, tant dans le premier degré (26,5 postes d 'enseignants à "rendre" dont 21 devant élèves) que sur les lycées et collèges (au moins 24 postes d'enseignants à "rendre" malgré l'augmentation sensible du nombre d'élèves avec, en particulier l'arrivée des "bébés 2000").

 

Cette politique est menée nationalement (moins 16 000 postes d’adultes dans les établissements), régionalement avec prime de 4 000€ au recteur bon élève dans les suppressions de postes, et localement : mais ces personnes sont des représentants de l’ Etat, et assument leurs fonctions.

 

Autant bien exprimer que sur le 65, il ne s’ agit pas seulement de se regarder, mais de remettre en question la politique actuelle de l’ éducation dite nationale, actions soutenues par tous nos élus..

 

C’est pourquoi, l’ intersyndicale des enseignants associée avec les deux fédérations d’ élèves (FCPE et, PEEP !!!) ont été entendues et soutenues par nos conseillers généraux, dont la Présidente, une conseillère régionale, deux sénateurs, de 2 députés, lors d’un CDEN (instance de votes consultatifs de créations ou suppressions de postes) boycotté par ses acteurs et réinventé avec eux, nos élus de gauche. La politique UMP doit s’ arrêter, à l’ aube des cantonales, des présidentielles.

Car au-delà de l’ éducation, colonne vertébrale d’ une société, sont aussi mises à mal la justice, la santé, l’ ordre public, sans compter toutes les augmentations que doit vivre un peuple français de plus en plus en difficulté.

 

Demain, 2° CDEN : pour la 1° fois, il sera aussi boycotté et laissera le préfet et l’ IA voter, seuls, une carte scolaire inacceptable :  un nouveau démantèlement des services publics à travers l’ éducation, sur le dos de nos enfants, des citoyens à venir !!!!

 

Aussi nous vous demandons de bien vouloir relayer au maximum les appels à mobilisation pour la manifestation de mercredi prochain 23 février à 14h00, devant la Préfecture à Tarbes.

Ce moment n'est pas choisi au hasard : c'est le moment où le Préfet et Il'nspecteur d'Académie doivent entériner la carte scolaire 2011 et où ils resteront seuls face à leurs discours et conscience quant aux suppressions qui leur sont demandés de faire…..

Publié dans vie municipale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article