Pour le PS, la privatisation de l'abattoir pose problème

Publié le par section socialiste de Tarbes

Article paru dans la dépêche du midi le 07/06/11:

 

vie politique

De gauche à droite, Vincent Ricarrère, Francis Carpentier et Dominique Arberet./Photo Joël Boyé.
De gauche à droite, Vincent Ricarrère, Francis Carpentier et Dominique Arberet./Photo Joël Boyé.
De gauche à droite, Vincent Ricarrère, Francis Carpentier et Dominique Arberet./Photo Joël Boyé.

L'abattoir de Tarbes va quitter le service public pour être exploité par le groupe Arcadie. Le bureau de la section PS de Tarbes considère que cette question concerne au plus haut point les Tarbais, « contrairement à ce qu'a déclaré le maire en conseil municipal ». L'agroalimentaire doit-il être dans les seules mains du privé ? Ils posent la question, considérant que cette activité est de compétence publique. Non seulement ces militants regrettent la manière dont s'est déroulé le débat, « au bout de deux heures », mais il a été, selon eux, réduit à sa plus simple expression.

Alors que la municipalité annonce la création d'une quarantaine d'emplois, « il s'agit en fait uniquement de la délocalisation du site d'Auch qui constitue une menace sérieuse sur les 100 emplois de la structure ».

Pour le PS, ce projet induit la fin de l'abattage des ovins à Tarbes. Ils veulent donc proposer un audit à la mission agroalimentaire pyrénéenne. Et suggèrent : « Nous devrions développer autour de l'abattoir public une filière au service de tous les opérateurs locaux, de l'amont à l'aval ». Avec pour objectif de valoriser la production de proximité.

 

 

Publié dans la vie de la section

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article